La formation professionnelle

LA-FORMATION

La formation permet à un salarié de développer et de valoriser ses compétences, d’élargir son champ d’intervention et de répondre au mieux aux besoins et aux attentes de ses employeurs.

Le départ en formation peut être à l’initiative de l’employeur grâce au plan de développement des compétences, ou du salarié grâce au compte personnel de formation (CPF).

Quelles formations ?

4 catalogues de formations sont disponibles. Chaque catalogue contient plusieurs modules de formations plus ou moins long sur diverses thématiques (accompagner un employeur en situation de handicap, accès au numérique, gestion du stress, gestion du multi-employeur…).

Certains de ces modules de formation dit « certifiants » peuvent conduire le salarié à obtenir un certificat de qualification professionnelle (CQP) :

  • Assistant de vie dépendance
  • Employé familial
  • Assistant maternel garde d’enfants

Ces 3 diplômes peuvent également être obtenus par le biais de la validation d’acquis d’expérience (VAE). Pour en savoir plus sur ce dispositif,  nous vous invitons à consulter le site www.iperia.eu

Le plan de développement des compétences

Le plan de développement des compétences permet à l’employeur de former son salarié un maximum de 58 heures par an et ce dès la 1ère heure de travail. L’employeur joue un rôle de « porteur » ou « facilitateur ».

L’employeur peut faire partir son salarié en formation sur son temps de travail ou en dehors de son temps de travail, avec son accord.

Dans les deux cas, l’ensemble des coûts de la formation seront pris en charge :

      • Lorsque la formation s’effectue sur le temps de travail, le salarié est indemnisé des heures qu’il n’a pas pu effectuer. Cette indemnité est calculée à partir du taux horaire du salarié auprès de l’employeur « porteur » ou « facilitateur » ;
      • Lorsque la formation s’exerce en dehors du temps de travail, le salarié est indemnisé comme s’il avait travaillé. Cette indemnité est calculée à partir du taux horaire du salarié auprès de l’employeur « porteur » ou «facilitateur». (Exception : pour un assistant maternel, une allocation de 4,37€ par heure sera versée)
      • Frais de route, transport, repas, hôtel…

Pour tout renseignement, nous vous invitons à contacter Ipéria au 0 800 820 920 (appel non surtaxé) ou via leur site internet www.iperia.eu.

Le compte personnel de formation

Depuis le 1er janvier 2015, toute personne de plus de 16 ans, occupant un emploi ou à la recherche d’un emploi, dispose d’un compte personnel de formation (CPF) jusqu’à son départ à la retraite.

Le compte personnel de formation permet au salarié d’acquérir des droits à la formation tout au long de sa carrière.

Lorsque le salarié change d’employeur ou n’a plus d’activité professionnelle, ses droits sont conservés.

Le départ en formation par le biais du CPF est à l’initiative du salarié. L’autorisation de l’employeur n’est pas nécessaire sauf quand la formation a lieu sur le temps de travail.

Acquisition des heures de formation

Avant le 1er janvier 2019, le CPF des salariés était alimenté au prorata des heures travaillées. Le CPF d’un salarié à temps plein était crédité de 24 heures par an dans la limite de 120 heures. Au-delà, seulement 12 heures étaient créditées par an dans la limite de 150 heures. Pour les salariés à temps partiel, les heures créditées sur le CPF l’étaient proportionnellement au nombre d’heures travaillées.

Depuis le 1er janvier 2019,  le CFP d’un salarié à temps plein est crédité de 500 € par an dans la limite de 5 000 €. Pour un salarié à temps partiel, l’alimentation de son CPF se réalise au prorata de ses heures travaillées.

Pour connaître le montant des droits que vous avez acquis, nous vous invitions à consulter le site mon compte formation ou à télécharger l’application.

Le départ en formation

Lorsque le salarié part en formation en mobilisant son CPF, le coût de la formation ainsi que les frais qu’elle engendre (repas, transport…) sont pris en charge au coût réel. Si la formation est effectuée pendant le temps de travail, le salarié bénéficie également d’un maintien de sa rémunération. En revanche, pas de maintien de salaires si la formation se déroule en dehors du temps de travail.

Vous avez des questions ?

Les salariés à domicile et les assistants maternels peuvent bénéficier de 2 dispositifs pour partir en formation :

    • Le Plan de Développement de Compétence : 58 h / an dès la 1ere heure travaillée

Rattaché à l’employeur et mobilisable pour des formations qualifiantes inférieures à 58 h

    • Le CPF (Compte Personnel de Formation)

Rattaché au salarié, le CPF est mobilisable pour les formations proposées par les branches des Salariés du particulier employeur et des Assistants maternels ou toute autre formation (reconversion professionnelle)

En savoir +

Pour connaitre l’ensemble des formations proposées dans le  secteur de l’emploi à domicile, nous vous invitons à contacter directement IPERIA

En savoir + 

Oui,

quelque soit le dispositif de formation mobilisé (plan de développement de compétence ou CPF) les formations peuvent avoir lieu pendant ou en dehors du temps de travail. 

En savoir +

Plusieurs titres de la branche professionnelle du secteur sont inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

  • Titre « Employé familial »
  • Titre « Assistant de vie dépendance »
  • Titre « Assistant Maternel / Garde d’enfants à domicile »

Une majoration de 3 ou 4% du salaire minimum conventionnel est appliquée lorsque le salarié est titulaire du titre correspondant à l’emploi occupé.

En savoir +

Vous ne trouvez pas votre réponse ? Contactez-nous !

Les informations recueillies dans ce formulaire sont utilisées par Particulier Emploi pour la gestion de votre demande. En savoir plus sur la gestion de vos données