Le fonctionnement d’une maison d’assistants maternels (MAM)

Partager

Dernier Tweet

Les maisons d’assistants maternels (MAM) n’ont cessé d’évoluer depuis plusieurs années : qu’est-ce qu’une MAM et comment sont-elles encadrées ?

La convention collective des assistants maternels définit l’assistant maternel comme une personne qui accueille, à son domicile, les enfants qui lui sont confiés par les parents particuliers employeurs moyennant rémunération.

Le code de l’action sociale et des familles permet à plusieurs assistants maternels (4 au maximum ; sous réserve de l’agrément obtenu) de se réunir au sein d’une maison d’assistants maternels (MAM) pour accueillir ces enfants.

L’ensemble des dispositions législatives, réglementaires ainsi que la convention collective applicables aux assistants maternels agrées du particulier employeur sont applicables au sein d’une MAM.

La spécificité de l’accueil en MAM est la possibilité pour un assistant maternel de déléguer l’accueil de l’enfant, avec l’accord écrit des particuliers employeurs. Autrement dit, un assistant maternel peut confier un enfant, à un autre assistant maternel de la MAM, en cas d’absence ou de maladie par exemple. Cette délégation d’accueil peut se faire dans la limite et le respect de l’agrément de chaque assistant maternel.

Si la délégation d’accueil est bien encadrée, des plages horaires d’accueil plus importantes peuvent alors être proposées, ou encore  l’organisation d’activités différentes en fonction de l’âge des enfants peut être facilitée.

Des modules de formation existent pour les assistants maternels afin de bien appréhender ce nouveau mode d’accueil.