Crédit d’impôt : aucune restriction pour les emplois à domicile !

Partager

Dernier Tweet

Jeudi 11 février, lors d’une conférence de presse organisée la FEPEM, Olivier Dussopt, Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics, a confirmé que le périmètre d’éligibilité au crédit d’impôt pour l’emploi à domicile ne changeait pas.

Toutes les activités aujourd’hui éligibles au bénéfice du crédit d’impôt le restent (tant en 2020 que dans les années à venir), y compris celles réalisées en dehors du domicile : trajets domicile-école pour les enfants, ou encore l’accompagnement pour faire les courses ou les sorties.

L’avantage fiscal pour l’emploi d’un salarié à domicile et d’un assistant ne change pas : il s’élève à 50% des dépenses engagées (salaires nets payés et cotisations sociales prélevées) dans la limite d’un plafond de dépenses de 12 000 € par an (porté à 15 000 € s’il s’agit de la première année que vous bénéficiez de cette aide fiscale) ou de 2 300 € si votre enfant est gardé par un assistant maternel.

Vers un crédit d’impôt mensualisé début 2022 !

 

Le Ministre Olivier Dussopt a confirmé la mise en place du crédit d’impôt mensualisé dès début 2022 si les expérimentations, actuellement en cours auprès de 150 personnes dans le Nord et à Paris, sont concluantes. Chaque mois, les particuliers employeurs vont pouvoir bénéficier de la déduction fiscale liée aux dépenses engagées pour leur salarié à domicile (salaires + charges).