L’Emploi à domicile en 2030: un besoin de recrutement important!

Partager

Le 8 juillet dernier s’est tenu le Congrès National de l’Emploi à Domicile à Marseille. Ce fut l’occasion de rappeler les enjeux de notre secteur, notamment en matière de recrutement.

Aujourd’hui, le secteur fait face à un double enjeu: le vieillissement général de la population et celui des salariés du secteur.

Nous vous proposons de reprendre les chiffres clés et les perspectives au niveau national et pour notre région.

Au niveau national

D’ici 2030, il faudra pourvoir à 790 000 emplois, selon l’Observatoire des emplois de la famille. Une majorité de ces embauches permettra de compenser les départs à la retraite des salariés actuels. Les métiers d’assistants de vie et d’employés familiaux seront les plus touchés par ces départs en retraite.

Parce que la population française vieillit de façon générale, le nombre de seniors à la recherche d’un accompagnement pour rester le plus longtemps possible à domicile augmente aussi. L’Observatoire, en s’appuyant sur les évolutions démographiques proposées de l’INSEE, évalue à 130 000 le nombre d’embauches supplémentaires d’assistants de vie afin de répondre à l’accroissement du nombre de particuliers employeurs âgés.

Un renouvellement nécessaire des salariés pour des emplois qui ont du sens !

Ce renouvellement nécessaire de la masse salariale du secteur représente autant de perspectives de carrières pour les personnes à la recherche d’un métier alliant autonomie et impact social fort. Les métiers du secteur peuvent permettre à de nombreuses personnes de trouver un travail qui a du sens, tourné vers l’accompagnement de l’autre. Une embauche en CESU permet aussi de s’installer dans une relation de partenariat direct avec son ou ses employeurs, loin de l’anonymat d’une grande entreprise.

Ceci avec d’autant plus de facilité que l’embauche en CESU n’est pas liée à un diplôme en particulier. Néanmoins, le secteur propose en parallèle de nombreuses formations et certifications, permettant aussi aux salariés du secteur de gagner en compétences tout au long de leurs carrières.

En Pays-de-la-Loire, qu’en est-il?

A l’instar de la situation nationale, les besoins en matière d’accompagnement au domicile sont de plus en plus importants dans notre région. D’ici 2040, on estime qu’il faudra 3 343 assistants de vie supplémentaires pour répondre aux besoins des particuliers employeurs!

Ce chiffre est directement corrélé à une vague de départ en retraite des assistants de vie importante puisque, d’ici 2030, 64% d’entre eux seront à remplacer!

Les chiffres concernant les assistants maternels sont tout aussi importants puisque 50% d’entre eux partiront à la retraite d’ici 2030.

Pour aller plus loin:

Les besoins en emplois et en compétences dans le secteur de l’emploi à domicilie à l’horizon 2030“, Le Baromètre des emplois de la famille, n°36, juin 2021 > Disponible ici

Pour voir le replay du Congrès national de l’emploi à domicile organisé par la Fepem > c’est par ici

Dernier Tweet